AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

IMPORTANT

grand recensement des avatars : ici


Partagez | 
 

 [ VALIDE ] Ce mot que je te fax ; Parker Love Koerner

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [ VALIDE ] Ce mot que je te fax ; Parker Love Koerner   Dim 29 Mar - 5:25


Parker Love Koerner
« Baby what you get is what you see and this is what you get with a girl like me. »


    Prénom(s): Parker Love, mais svp, appelez-moi simplement Parker. Je déteste me faire surnommer Love.
    Nom: Koerner. Et je vous entends déjà rigoler sur le fait qu'il ressemble au mot Corner qui est anglais ... Aucun rapport alors fermez-là, vous êtes beaucoup plus mignon ainsi!
    Âge & Année: 21 ans ; 4ième année
    Date & Lieu de Naissance: 14 février 1988
    Etude: Cinéma
    Orientation Sexuelle: hétérosexuelle


I AM WHAT I AM DUDE
.


Année 87

Je m’appelle Alyson Koerner. Je viens d’avoir 23 ans et je suis heureuse comme jamais. Je termine tout juste mes études en psychologie. Je ne sais pas encore où cela va me mener, mais nous verrons bien. Je te revois dans quelques jours, lorsque j’aurais quelque chose de plus intéressant à te dire cher journal. Et oui me revoilà déjà, ça va faire longtemps que je n’ai rien écrit mais j’étais tellement occupé que je n’y ai pas pensé. J’ai rencontré cet homme au bar l’autre soir et j’ai tout de suite senti qu’il était le bon pour moi. Je ne m’étais jamais sentit comme cela auparavant, et croyez-moi, des histoires d’amour ce n’est pas ce qui me manque! J’en ai eu des centaines … mais ne le dites pas à ma mère, elle pourrait faire une crise de cœur la pauvre! Il s’appelle Mike et il a 25 ans. Il vient de Londres et son accent me fait complètement fondre. Je lui ai dit que j’aimerais bien un jour visiter Londres et il s’est proposer pour me faire faire le tour de l’endroit dès que je viendrais. Et puis les choses se sont enchaînés et nous nous sommes retrouvés dans le lit ensemble. Il ne lui a fallu qu’une semaine pour me dire qu’il était déjà marié et qu’il devait rentrer chez lui. Il disait qu’il m’aimait alors qu’il avait déjà une femme et des enfants qui sait. Il est partit et je sais que je ne le reverrais plus jamais, c’est aussi que je lui ai dit que je ne voulais plus jamais le revoir. Il m’a brisé le cœur, je l’aimais vraiment. Seulement quelque jour après, je me promenais dans les rues et je suis tombé face à face avec Pete, il avait la peau foncé, mais n’était pas un noir comme on peut les décrire. Il avait les yeux vert et un sourire à en faire fondre plus d’une. Il venait d’ici et connaissait un peu l’endroit alors nous avons décidé de sortir pour fêter un peu, les choses en entraînant une autre, nous nous sommes retrouvés ensemble au lit. Il était quelqu’un avec qui je m’entendais bien, mais aucun de nous ne voulait s’engager sérieusement, nous préférions nous revoir lorsque nous n’aurions personne d’autre, ce qui voulait dire, pas avant des années. Nous nous sommes quittés en très bon terme et j’en ai profité pour faire de petites vacances. Je suis partit au Canada pendant quelques mois habités dans une maison près d’une ferme où le jeune fermier m’est tapé dans l’œil. À force de le voir travaillé torse nu quand il faisait trop chaud, j’ai commencé à le trouver de mon goût et me connaissant moi et mon envie, et bien nous nous sommes embrassés puis vous connaissez la suite. Je ne suis resté qu’un mois là-bas pour ensuite revenir chez moi et me rendre compte que quelque chose était différent. Je suis allé chez mon médecin pensant que j’avais peut-être attraper une certaine maladie pendant mon séjour, la vache folle c’est très connue. Il m’a dit de retourner chez moi et de me coucher et qu’il allait me rappeler pour mes résultats. Quelques jours plus tard, j’apprenais que j’attendais un enfant. 23 ans, peur de l’engagement, un diplôme en psychologie, un appartement qui sentait le moisi, et maintenant enceinte. J’avais tout du rêve américain en moi. À bientôt pour les détails de cette fabuleuse grossesse.

--------------------------------------


Ma mère est une femme formidable. Elle m’a mise au monde après tout. Elle est une excellente psychologue même si je déteste quand elle commence à m’analyser complètement. Quand j’étais adolescente, c’était l’enfer. Aux moindres gestes ou comportements que j’avais, elle commençait à poser des questions pour savoir si j’allais bien, si j’acceptais ce que je devenais. Bien sûr que si. J’étais une ado rebelle tout simplement. Lorsque je suis née, la vie n’a pas été facile pour ma mère. Elle s’était faite renvoyée de son appartement puisque le vieux monsieur refusait les enfants, et elle a donc du trouver, avec un enfant dans les bras, un nouvel appartement où nous allions loger. Mes grands-parents avaient coupé le cordon ombilical avec ma mère depuis des années. À 20 ans elle était seule et ses parents ne voulaient plus rien savoir d’elle. Elle est donc allée chez sa grand-mère à elle, elle avait beau ne pas l’avoir vu depuis qu’elle avait 2 ans, faute de ses parents qui n’arrivaient pas à supporter la vieille folle, et c’est grâce à elle que ma mère et moi avons pu avoir une vie digne d’être vécu. En trouvant son job de psychologue, elle a rapidement monté les marches de la gloire. Devenant une des meilleures de la région. Elle gagnait beaucoup d’argent et récompensait tout ceux qui l’avait aidé, et me gâtait par la même occasion, mais pas au point de faire de moi un enfant gâtée. Disons que petite, elle comprenait déjà que j’étais différente des autres, et pas seulement à cause de l’ADN qui nous différencie des autres, mais de comment j’étais tout simplement. Je suis quelqu’un de très posé mais très excité en même temps. Je peux être heureuse et l’autre minute être complètement en colère. Bipolaire? Si vous voulez, mais je dis plutôt que j’ai des sautes d’humeur justifié. J’aime la vie et j’en profite, un peu trop par contre. Je suis celle qui va se foutre dans de tels problèmes tout simplement parce que je crois être différente des autres et que jamais je ne vais me faire prendre ou bien je ne vais me blesser. Ma mère me répétait souvent que je n’étais pas invincible, et moi je lui répondais tout simplement que j’étais différente. La pauvre, elle devait penser à ce moment qu’elle avait dû trop me le répéter étant plus jeune! Mais comme une bonne psychologue, elle n’arrête pas de me psychanalyser et met le fait de sans cesse me chercher moi-même et de me mettre au défi, du au fait que je n’ai pas de père. Ah oui, car ma mère ne sait même pas qui est mon père. Elle vient de me l’avouer il y a 4 ans. Je m’en fiche pas mal. À vrai dire, si j’aurais eu un père, ma vie aurait été complètement différente et je suis heureuse de qui je suis aujourd’hui et il ne devait pas aimer beaucoup ma mère pour ne jamais reprendre contact avec elle alors.

--------------------------------------


Comme ma mère, l’amour et moi n’avons pas eu beaucoup de chance. Chaque fois que je tombais amoureuse, je me retrouvais le cœur brisé. Je suis sortie 2 ans avec le même garçon pour me rendre compte qu’il couchait avec toutes les filles qu’il rencontrait. Je ne suis pas celle qui fait rapidement confiance. Je suis plutôt celle qui donne sa confiance après avoir eu la preuve que la personne le mérite. Cependant, une fois qu’on perd ma confiance, vous avez beau essayer de la ravoir, jamais plus elle ne sera votre. Car c’est connu qu’une personne qui vous fait souffrir, ne fera que vous faire souffrir et ce, même si elle ne le veut pas vraiment. C’est le destin, le karma, le je ne sais trop quoi, mais c’est la vie. Je suis présentement en 4ième année à l’université de Brownsville. J’étudie en cinéma pour peut-être un jour devenir scénariste. On me dit souvent que je me fais beaucoup trop de scénario et que je devrais en faire mon métier, alors j’ai suivit leur bon conseil et c’est ce que j’ai fait. Durant ma deuxième année, il y avait une fête et moi, étant très fatigué de ma journée, j’avais décidé de rester dans ma chambre et de lire un bon livre avant de dormir. Sauf qu’un jeune homme bien saouls, avait trouver la clé de secours que ma colocataire savait si bien cacher et était entré dans la chambre, espérant y retrouver ma colocataire pour coucher avec cette dernière, mais c’est moi qu’il trouva à la place. Ayant les réflexes d’une femme, je l’ai aspergé de mon parfum Vera Wang, que j’adore toujours soit dit en passant, pour comprendre finalement quelques minutes après ce qu’il faisait ici. Nous avons parlés toute la nuit, il me disait que j’étais beaucoup trop sérieuse pour ne pas aller à la meilleure fête de l’année et moi je lui disais à quel point son nez n’était pas aligné normalement et que ses cheveux ne l’avantageaient pas et je me levais pour partir. Je n’étais pas sérieuse, loin de là, et personne n’a le droit de me critiquer! Cependant, il avait eu l’air d’aimer que je sois franche avec lui puisqu’il était venu me rattraper me disant qu’il aimait ça et que peut-être nous pourrions être des amies. Intéressant, je n’avais pas beaucoup d’amis masculins alors cela me donnerait la chance d’en savoir un peu plus sans poser mes questions directement aux hommes que je rencontre. Cela fait maintenant deux ans qu’il est mon meilleur ami et j’ai attendu pendant quelques temps qu’il me dise qu’il m’aimait ou bien qu’il essai de coucher avec moi au lieu de coucher avec toutes les autres femmes, mais rien ne venait. Il se fichait complètement de moi. Alors j’ai compris que dans le fond, il n’aimait personne. Car il n’était pas le genre d’homme à avouer ses sentiments à un humain. Il n’avait jamais dit je t’aime de toute sa vie, il avait ses règles en ce qui concernait les femmes. Il n’en voyait jamais une deux soirs de suite, ne les emmenait jamais à des réunions de familles ou autre choses qui pourrait ressembler à quelques choses de sérieux. Pour ces trucs, il m’avait moi. Il y a quelques mois j’ai fait un voyage au Canada avec ma mère qui voulait aller retrouver un ancien ami, je ne sais pas si ce serait un de mes pères mais je m’en fichais un peu. Un soir j’étais seule sur la route et il avait commencé à pleuvoir comme je n’avais jamais vu ça auparavant, j’étais au téléphone avec mon meilleur ami quand mon téléphone me lâcha. J’étais seule et je ne savais pas où aller. C’est alors que mon prince charmant, comme je l’appelle, à fait son entrer dans sa belle voiture blanche. Il me proposa de monter et me ramena à mon hôtel, et nous avons passé les quelques jours suivant ensemble. Lorsqu’il fut le temps de nous quitter, il décida que sa vie au Canada ne lui plaisait pas plus que ça, il me fit donc la grande demande et déménagea avec moi à Brownsville. Une nouvelle vie géniale m’attend, du moins je l’espère. Tant que j’ai mon meilleur ami et mon prince charmant …je sais que tout ira pour le mieux. Pas vrai?





WHAT I LIKE ; PREFER ; HATE

.


Il s'agit de répondre ici assez rapidement, selon les goûts de votre personnage, cochez les cases correspondante ou répondez lorsqu'on vous demande de répondre.

    Vodka ou Weed : [ ] vodka ; [X ] Weed ; [ ] Aucun ; [ ] Les deux
    Maths ou Littérature : [ ] Maths ; [X ] Littérature
    Film d'horreur ou comique : [X ] Horreur ; [ ] Comique
    Blond(e) ou Brun(e) : [ ] Blond(e) ; [X ] Brun(e)
    Le physique c'est important ? : [X ] Oui ; [ ] Non ; [ ] Ça dépend
    Cuisine Italienne ou Française ? : [ X] Italienne ; [ ] Française
    Végétarien ou Omnivore ? : [ X] Végétarien ; [ ] Omnivore
    C'est quoi le mieux chez toi ? : [ ] Physique ; [ ] Caractère ; [ X] Les deux jsuis parfait(e)


HORS JEU.
.


    Prénom/Pseudo: niahh niahh
    Âge: 17 ans
    Où avez vous connu le forum ? Bazzart
    Votre présence sur une échelle de 1 à 7 : 6/7 en moyenne
    Avatar souhaité : Jessica Lowndes
    Statut de la présentation : [X ] Terminée ; [ ] En cours

    Groupe : Leave me Alone



Dernière édition par Parker L. Koerner le Dim 29 Mar - 6:25, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Llewellyn McLean
    rhs staff ;
    mclean is more than a name, it's a way of life.

avatar


Your Dirty Little Secret
― etudes en cours: Sciences Politiques
― carnet d'adresse:
▐ quote: « Je t'aime.. » - D. Roosevelt.

MessageSujet: Re: [ VALIDE ] Ce mot que je te fax ; Parker Love Koerner   Dim 29 Mar - 11:32


    Helloww bIeNveNue Parmi NouuuS.

    jumppp tu es validée. ^^

    N'oublie pas de t'ajouter à un groupe en bas du forum ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nobody Walkers

avatar


Your Dirty Little Secret
― etudes en cours: Cinéma
― carnet d'adresse:
▐ quote: ...

MessageSujet: Re: [ VALIDE ] Ce mot que je te fax ; Parker Love Koerner   Dim 29 Mar - 12:00

"Les deux j'suis parfait" *o* Copiiiiiine XD


Bienvenue =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ VALIDE ] Ce mot que je te fax ; Parker Love Koerner   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ VALIDE ] Ce mot que je te fax ; Parker Love Koerner
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charlie Parker : Bird/The Savoy Recordings (Master Takes) (1944-1948)
» Charlie Parker
» Photo de Bernd Parker - Metropol, Berlin, 14 ou 15 avril 1982
» Charlie Parker
» Charlie Parker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BIENVENUE SUR ▬ Radio Hidden Secret. :: •• ON AIR IN 25 SECONDS ! :: Présentation ;; « introduce yourself » :: - Présentations Validées-
Sauter vers: